Portraits

Maxime FOULON

FOULON Maxime - école audiovisuel
Promo 2010

J’ai toujours voulu faire du cinéma et lorsqu’un ami, élève de l’école, m’a parlé de l’EICAR, je me suis renseigné. La formation pratique et variée ainsi que le matériel mis à disposition des étudiants m’ont convaincu.

À ma sortie de l’école, j’ai fait du montage et du cadrage dans des films institutionnels (très formateur !), avant de devenir intermittent. J‘ai toujours aimé l’ambiance d’un tournage, travailler en équipe... Au fur et à mesure, je me suis de plus en plus focalisé sur le matériel et suis devenu machiniste.
 
Aujourd’hui, je suis Chef machiniste. Je travaille en étroite collaboration avec le Chef opérateur, le Réalisateur, le Chef électro... C’est un métier que j’aime : il est varié et essentiel à tout bon tournage ! Je travaille sur des séries télé, des clips... des genres qui demandent beaucoup d’idées, de nouveautés. Je projette désormais de travailler pour le cinéma, dans de plus grosses productions.
Comme souvent dans l’audiovisuel, le réseau est très important : dans mon métier, je travaille avec beaucoup de gens et je croise régulièrement des anciens de l’EICAR !
 
Me basant sur mon expérience, l’école doit servir à tourner le plus possible. Il faut être humble car l’expérience naît des tournages : avec le temps, on devient de plus en plus professionnel en pratiquant et en s’adaptant au matériel qui évolue en permanence.
 
 
Maxime FOULON