actualité école de cinéma
  1. Accueil
  2. Le Grand EICAR
  3. Carmen Alessandrin : de la caméra à la réalisation !

Carmen Alessandrin : de la caméra à la réalisation !

Culture[s] - 11 juillet 2018 - par Le Grand EICAR

Carmen Alessandrin, ancienne étudiante de la formation Réalisation cinéma et télévision de l’EICAR, signe son premier long métrage en tant que réalisatrice : Interrail. En salle ce mercredi, Carmen nous livre le road trip d’un groupe d’amis qui décident de faire le tour de l’Europe en Interrail une fois le Bac en poche. Une belle occasion de revenir avec elle sur son parcours.

« Fouler un plateau a été le déclic »

Dès l’obtention de son bac, Carmen fait ses premiers pas sur plateau et intègre l’EICAR en 2011 : « Pour moi, c’était l’école qui proposait le plus de cours pratiques, et de possibilités de tournages. Je pense que le métier de réalisateur est un métier qui s’apprend par la pratique, donc avoir la possibilité de faire des tournages au sein de l’école était pour moi un facteur décisif. »

Davantage tournée vers la technique, c’est en 3e année que Carmen choisit de s’orienter vers le métier d’assistante caméra : « J’ai choisi la spécialisation en technique afin de me former au métier d’assistante caméra. La réalisation n’était pas encore dans mon collimateur. J’ai enchaîné les tournages pendant 5 ans avant de me lancer dans la réalisation d’Interrail. »

« De la technique à la réalisation »

C’est au terme de deux années d’écriture que Carmen – et sa co-scénariste Julie Manoukian – entament la phase de casting. Après avoir sélectionné les actrices et acteurs à l’aide d’une directrice de casting et d’un coach comédiens, il a fallu constituer l’équipe technique : « Le choix des techniciens était très important pour moi. Nous sommes partis en tournage avec une équipe technique de 17 personnes. C’est à dire le strict minimum. Il était donc primordial de choisir des gens en adéquation avec la particularité du projet.»

Après avoir tourné la fin du film en Croatie, c’est dans les conditions véritables d’un road trip au départ de la Gare de l’Est que les scènes du train ont été réalisées : « Dans chaque pays nous retrouvions une production locale qui nous fournissait les autorisations, des renforts et de la déco supplémentaire.
Mais tout le matériel de tournage nous suivait dans un camion, ou avec nous dans le train. C’était assez sportif ! »

Le 5 juillet dernier, lors de la projection de fin d’année, Carmen nous a fait le plaisir de nous présenter son film et de nous projeter la bande annonce. Nous vous conseillons donc vivement d’aller voir Interrail qui sort aujourd’hui dans les salles !