actualité école de cinéma
  1. Accueil
  2. Le Grand EICAR
  3. Panavision revient dans la danse des caméras D-Cinema.

Panavision revient dans la danse des caméras D-Cinema.

Technologie[s] - 10 juin 2016 - par Laurent Hartmann

Panavision a annoncé cette semaine sa nouvelle caméra numérique 8K, la Panavision DXL.

Le loueur, connu de par le monde pour ses caméras pellicule comme la Millenium XL ou la Ultra 70, avait déjà tenté l’expérience du numérique en 2004, avec la Genesis.

De la Genesis au 4K

La Genesis était une caméra dotée d’un capteur Super 35 pouvant tourner en Full HD. Elle fût utilisée sur un grand nombre de blockbusters américains comme Superman Returns de Brian Singer ou encore Planet Terror de Robert Rodriguez. En France, Dany Boon pour La Maison du Bonheur et Jean Jacques Annaud pour Sa Majesté Minor ont eux aussi utilisé cette caméra.

L’arrivée des RED One en 2007 et Arri Alexa en 2010, des caméras capables de tourner à des résolutions supérieures, a précipité l’abandon de la Genesis tout en amenant le cinéma dans l’aire de la 2K puis de la 4K.

Aujourd’hui, les caméras 4K sont monnaie courante et les constructeurs nous présentent de nouveaux modèles très régulièrement.

La prochaine étape dans le cinéma semble être la 8K, soit 4 fois plus de résolution que la 4K.

RED furent les premiers à dégainer une caméra 8K en 2015, en présentant la Weapon 8K à capteur VistaVision.  Et c’est justement cette caméra qui sert de base au nouveau monstre de Panavision.

 

La DXL, fruit d’une belle collaboration

La DXL est le fruit de la collaboration entre RED, Panavision et Light Iron.
Rachetée en 2014 par Panavision, Light Iron est spécialisée dans le traitement des images numériques (tournage et post-production).

La caméra utilise le capteur 8K 65mm de RED ainsi que ses supports et formats d’enregistrement. Elle est optimisée pour recevoir les objectifs grands formats de Panavision comme les Primo 70 motorisés.

De par la résolution du capteur, la caméra peut donc délivrer de vraies images anamorphiques en 4K.

Light Iron pourvoit à l’ensemble sa science des couleurs, c’est à dire, la façon dont l’image du capteur est interprétée par la caméra.

Autre point fort, le poids de la bête : 4,5kg nue ! Ou plus de 2 fois moins que la Arri Alexa 65, sa concurrente directe.

La DXL possède bien sûr toutes les connectiques nécessaires incluant 6 sorties SDI indépendantes pour le monitoring.

La Panavision DXL sera disponible à partir du début de l’année 2017, uniquement à la location. Cependant, il ne fait aucun doute que l’équipementier la proposera à plusieurs blockbusters américains afin de lancer sa prometteuse carrière.


Crédits photo : panavision / fdtimes