Portraits

Brice MARTINELLI

MARTINELLI Brice - école audiovisuel
Promo 2008

J’ai toujours voulu devenir Journaliste Reporter d’Images. Depuis mes 14 ans je me renseignais sur les écoles de journalisme. Mon choix s’est très vite porté sur l’EICAR car je voulais une formation spécialisante qui me permettrait d’entre dans « le vif du sujet » et partir sur le terrain.

Je savais très précisément ce que je voulais faire dès mon entrée à l’EICAR : écrire, réaliser des documentaires, des magazines... et rencontrer des professionnels. Ma formation a confirmé mon projet de devenir JRI en télévision.
Au cours de ma formation, j’ai effectué plusieurs stages pour être sur le terrain et réaliser des reportages. En tant que JRI à La Locale Télévision, par exemple, j’ai développé des projets que je n’aurais pas pu réaliser dans une chaîne nationale. C’était une expérience très formatrice. Grâce à mon contrat de professionnalisation de dernière année, j’ai pu être embauché dès la fin de ma formation.

Aujourd’hui, je travaille pour la société de production R&G Productions qui produit notamment l’émission Midi en France sur France 3. Je voyage à travers toute la France pour écrire et réaliser une quinzaine de sujets par semaine. Et depuis un peu plus d’un an, j’ai créé ma propre boîte de production avec deux autres anciens de l’EICAR, Séquence 3 Productions. Nous travaillons pour Turbo, l’émission d’M6 (producteur exécutif) ou L'Énôrme TV sur la NeufBox d’SFR.

J’ai plusieurs amis de promo et je travaille aussi avec certains anciens. Nos relations de travail sont renforcées par notre amitié et c’est vraiment agréable de pouvoir travailler dans ces conditions.
Mon premier conseil aux nouveaux étudiants serait d’être sûr de son projet professionnel, de ses envies. Il faut être déterminé et utiliser tout ce qui est mis à disposition des étudiants à l’EICAR. Pour devenir JRI, mon expérience m’a montré qu’une télévision locale est le meilleur endroit pour commencer sa carrière : préparer un JT quotidien dans une petite structure, c’est l’idéal. Cela permet de développer sa polyvalence et c’est très important pour être sur le terrain. Il faut être un touche-à-tout, être rapide et toujours viser la qualité... avec beaucoup de passion en plus, vous aurez toutes les chances de réussir !
 
 
Brice MARTINELLI
Journalisme audiovisuel. Promo 2008