actualité école de cinéma
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. EICAR pose ses caméras à Lyon !

EICAR pose ses caméras à Lyon !

Me, Myself & I - 11 janvier 2021 - par Le Grand EICAR

En 2021, EICAR s’implante à Lyon, seconde ville étudiante de France et le berceau du cinéma ! Rencontre avec Emmanuel Bonafé, directeur du campus lyonnais pour nous présenter l’école, ses formations et toutes les nouveautés pour la prochaine rentrée.

LE GRAND EICAR : Présentez-nous EICAR Lyon.

Emmanuel Bonafé : EICAR Lyon est le nouveau campus lyonnais de l’EICAR, école de cinéma fondée à Paris il y a près de 50 ans.  Ce n’est pas à proprement parler un nouvel établissement car il est né de la transformation de FACTORY, une école de cinéma lyonnaise existant depuis une dizaine d’année.

EICAR Lyon - Develop your talent, master your art

FACTORY et EICAR coexistaient depuis plusieurs années au sein du groupe Ynov en partageant de nombreuses synergies. Plusieurs intervenants enseignaient au sein des deux établissements qui délivraient, par ailleurs, un certain nombre de formations similaires.

Il était logique d’unir les deux écoles sous une même bannière, rassemblant désormais deux campus qui se compléteront et enrichiront leurs collaborations dans les prochaines années.

Il s’agissait aussi de donner une dimension nationale à l’EICAR pour mieux répondre aux attentes d’une industrie du cinéma, et de l’audiovisuel en général, qui connait des mutations rapides depuis ces dernières années (plateformes de streaming, évolutions technologiques, etc.).

LGE : Quelles perspectives offrent la création d’EICAR Lyon à ses étudiants ?

EB : Les étudiants actuels et futurs d’EICAR Lyon vont pleinement bénéficier de la synergie avec l’EICAR Paris. Cinq bachelors sont actuellement proposés à Lyon regroupant l’ensemble des métiers du cinéma : des scénariste et réalisateurs jusqu’aux monteurs vidéo, de la pré-production à la post-production.

Toutes ces filières collaborent en permanence à des projets transverses, afin d’être au plus près des conditions réelles du monde professionnel.

Dans ce cadre, nous souhaitons multiplier les occasions de développer et porter des projets communs aux étudiants des campus de Paris et de Lyon. Durant leur cursus les étudiants lyonnais auront aussi accès à une offre pédagogique enrichie au travers de Master class et événements communs avec EICAR Paris.

De plus, il leur manquait jusqu’à présent la possibilité de développer une expertise créative et/ou technique plus poussée dans les domaines de leurs choix. C’est chose faite car pour plusieurs Bachelors, une poursuite d’études en Mastère à Paris leur sera proposée.

Enfin, ils auront aussi accès à un réseau d’alumni beaucoup plus vaste qu’auparavant avec plus de 1000 étudiants au total sur Paris et Lyon.

LGE : Quelles nouveautés pour la rentrée 2021 (campus, formations…) ?

EB : Dès la rentrée 2021 l’EICAR Lyon prendra ses quartiers dans un nouveau campus de 2000 m2.

Le campus Impulse, situé près de la Doua, proche du Parc de la Tête d’Or, fait partie d’un vaste projet immobilier dont une grande partie des bâtiments sera occupée par Ubisoft. Ce nouveau campus, doté de plusieurs plateaux, studios et salles informatiques, est un investissement majeur au service de l’apprentissage technique et surtout de la créativité des étudiants.

Nous sommes ravis de l’investir dès la rentrée 2021, et encore plus heureux de la cohabitation avec un grand éditeur de jeu vidéo, dont l’industrie est devenue très proche de celle du cinéma.

De plus en plus de professionnels seront en effet amenés à l’avenir, à travailler aussi bien sur des projets de fiction, films ou séries, que sur des jeux vidéo.

C’est dans cette perspective que nous ouvrirons une nouvelle filière Cinéma d’animation 3D, symbole de cette évolution. L’animation 3D est à la croisée des chemins entre les métiers du cinéma, la création de fictions, et les nouvelles technologies 3D / virtuelles utilisées aussi dans le jeu vidéo.

2021 sera une année qui verra de nombreuses évolutions positives pour EICAR Lyon, facilitées par de nouvelles infrastructures, la mise en place de nouveaux partenariats, et la poursuite de collaborations fructueuses avec des acteurs culturels majeurs comme le TNP ou le CNSMD.