lucas_vauthier_realisation-sonore-eicar-credits-yann-bernard
lucas_vauthier_realisation-sonore-eicar-credits-yann-bernard
actualité école de cinéma
  1. Accueil
  2. Le Grand EICAR
  3. Portrait #MadeInEICAR : Lucas Vauthier

Portrait #MadeInEICAR : Lucas Vauthier

Me, Myself & I - 14 février 2019 - par Le Grand EICAR

De la musique au cinéma, en passant par l’événementiel, la radio ou le jeu vidéo, les métiers du son couvrent un spectre très large de domaines dans le secteur audiovisuel. Au sein des formations Son et Musique de l’EICAR, les étudiants peuvent se spécialiser en fonction de leur projet professionnel. C’est le cas de Lucas Vauthier, qui partage avec nous son expérience de monteur son pour le cinéma.

Photo de l’article : Yann Bernard

Après un BTS audiovisuel option Métiers du Son, j’ai intégré l’EICAR dans le but de me former à la post-production sonore dans le milieu cinématographique, et plus précisément dans le montage son. Je souhaitais aussi faire de nouvelles rencontres et ainsi faire évoluer mon carnet d’adresses. J’ai d’abord suivi la formation Monteur son, puis la 3eannée du Bachelor en réalisation sonore option Ingénieur du son à l’image.

J’avais à l’époque un projet professionnel bien défini de devenir monteur son, et celui-ci n’a pas changé durant ma formation.

Lucas Vauthier, diplômé du Bachelor Réalisation sonore option Ingénieur du son à l'image, EICAR

À la sortie de l’école, j’ai été appelé pour le montage son du long métrage Paradise Beach de Xavier Durringer. J’ai aussi travaillé quelques temps chez Dubbing Brothers, comme technicien son. Mais ayant gardé contact avec les personnes du long métrage, j’ai commencé à travailler avec eux sur des missions variées, en tant que freelance.

Je cherche toujours à m’améliorer et découvrir toutes les facettes de la production sonore, et j’aimerais notamment travailler à l’avenir sur le sound design pour le jeu vidéo.

Après l’EICAR, j’ai gardé contact avec des anciens étudiants. Il nous arrive de nous entraider sur certains projets. Quand je ne suis pas disponible et que le client est important, par exemple, je contacte certains amis en qui j’ai confiance afin de m’aider. Quand le projet demande plus de main d’œuvre qu’une seule personne, nous pouvons aussi travailler à plusieurs (montage dialogue, son, sound design).

Lucas Vauthier, diplômé de la formation Réalisation sonore de l'EICAR, travaille aujourd'hui comme monteur son pour le cinéma.

Je travaille notamment en étroite collaboration avec Emeric Deligans. Nous sommes assez complémentaires sur la post-production sonore, lui étant plus à l’aise sur les gros effets sonores, moi plutôt au montage son. Il a lui aussi travaillé sur le long métrage Paradise Beach, pour pour la partie SFX.

Le plus grand conseil que je pourrais donner aux actuels et futurs étudiants serait d’être aussi curieux que possible, de s’entraîner sur différents projets, d’en faire le plus possible. Par exemple, chercher à comprendre un outil en lisant la documentation technique, oser certaines choses, décâbler un studio pour le rebrancher de A à Z.

Il faut toujours oser, même s’il s’agit d’un projet ambitieux qui peut paraître impossible, quitte à se tromper et rater. Car c’est aussi en se trompant qu’on apprend. Bon courage à eux, et au plaisir de les rencontrer un jour !